R-Dwa : Radio Diois
http://ygrdwa.free.fr/apreslebipsonore.gif


Arrête ton Cinéma 152 Armand Amar


La musique d'Armand Amar est teinté des souvenirs de son enfance. Né en Israël, ayant vécu au Maroc et avec l'Occident comme voisin, il s'est construit dans ce fourmillement des cultures. Bien que le public l'ait découvert avec Amen de Costa Gavras dans un genre plus symphonique (genre grâce auquel il recevra un césar pour le Concert), au fils des ans il évoluera vers un mélange des musiques, issue de ces jeunes années.
Ayant appris aux près de grands maîtres, l'usage d'instruments rares et "exotiques" et ayant découvert grâce au chorégraphe sud-africain Peter Goss, l'alchimie libératoire entre danse et musique, Armand Amar affine son art.
Il participe à de nombreux projets de bandes originales: 4 pour Costa Gavras (Amen, Le Couperet), 4 pour Radu Mihaileanu (Le Concert) , 3 pour Yann Arthus-Bertrand (Human), voir un quatrième puisque la Terre vue du ciel est issue du livre de ce dernier, 3 pour Gilles Legrand (Dont L'odeur de la Mandarine, Tu seras un Homme, mon fils), 3 Pour Alexandre Arcady (Comme les cinq doigts de la main), 2 pour Rachid Bouchareb (Indigènes et Hors-la-Loi), 1 pour Diane Kurys (Sagan) et bien d'autres.

Le Train pour Amen de Costa Gavras.
L'Orage et la Baleine pour La Terre vue du Ciel de Renaud Delourme.
Inchilalo pour Va, Vie et Deviens de Radu Mihaileanu.
Return to Africa pour La Piste d'Eric Vialli.
Poem of the Atom pour le Bab'Aziz, le Prince qui contemplait son Âme de Nacer Khémir.
Song of the Red Dervish
El Babour de Cheb Khaled pour le film Indigènes de Rachid Bouchareb.
Andrei pour le Concert de Radu Mihaileanu.
La Source des Femmes pour le film éponyme de Radu Mihaileanu.
10° Amen Hayr Sourp (Canticle of the Trinity) avec Levon Minassian pour l'album Song for a World Apart
11° Araksi artassouken (Les larmes de la Rivière Arax) avec Levon Minissian.

 


Nouveau commentaire :
Twitter