R-Dwa : Radio Diois
http://ygrdwa.free.fr/apreslebipsonore.gif


Diois demain... Diois en commun(s) !


Autour de la table, sont réunis Eric Sicard, Hervé Cassar, Nathalie Gueino et Baptiste Lefort pour présenter ce mouvement créé il y a plus d'un an. Diois demain, Diois en commun(s), à l'heure actuelle, c'est l'adhésion de cent cinquante personnes, préoccupées par l'inertie des pouvoirs publics face aux problématiques climatiques, économiques, sociales et la mise à mal des services publics dans les territoires ruraux. C'est conjuguer les compétences de chacun et d'opérer de manière collégiale et horizontale, un sursaut citoyen face à la transformation, souvent incomprise, de la société. Diois en commun(s) est un groupe ouvert à tous et a rédigé un manifeste, sur lequel il s'appuie pour tenter de solutionner les carences et les enjeux pour une économie locale bienveillante et pérenne.

Internet : http://diois-en-communs.org/

Date : 16.04.19
Lieu : Studio RDWA
Durée : 49'56''
Réalisation : Yves



1.Posté par yoann le 05/05/2019 13:10

bonjour, juste une précision qui a son importance : le nom du groupe est diois demain, diois en commun(s)

le (s) fait référence au mouvement des communs : https://www.communecter.org/#page.type.news.id.5be739d240bb4eff75ef6807

"Quand il est question de biens communs, il faut tenir compte des trois aspects suivants ; un groupe d’utilisateurs, généralement des « prosommateurs », des gens qui sont donc à la fois producteurs et consommateur. Ils prennent des décisions collectives concernant l’utilisation de ressources. Les ressources sont collectives également, en ce sens que leur utilisation dépend de la décision du groupe ; être membre du groupe vous confère des droits d’utilisation.

[…] C’est ainsi qu’émerge une nouvelle institution pour l’action collective. Sa conception et son fonctionnement sont sensiblement différents du marché et de l’État pris comme modèles de gouvernance dans la mesure où l’institution en question est basée sur l’auto-gouvernance, c’est-à-dire l’auto-régulation, l’auto-sanction et l’auto-gestion."

Nouveau commentaire :
Twitter