R-Dwa : Radio Diois
http://ygrdwa.free.fr/apreslebipsonore.gif


On n'est pas bien là, décontractés : Mon malheur, être lancé au grand galop dans un monde qui trottine. C'est le titre.


Cheval andalou électrotatoué par Getty Images... ; )) ;-)
Cheval andalou électrotatoué par Getty Images... ; )) ;-)

Lancement Texte d’ONPBLD N° 36

 

Bon…. Voilà,

autant vous le dire

tout de go :

 

Oups… Joli lapsus,

acte manqué…

 

Non, on la refait :

 

Bôzoir !

 

Comment tallez vous biens

les petits zenfants ?

 

Moi, c’est Bozo…

 

Ah… Zut…

 

ce Bôzoir,

c’est quelque chose…

Mais…

J’y arriverai….

Et, même,

avec

des moyens

légaux !

 

Bon,

trêve de

digressions logorrhéiques,

 

Marianne,

 

prête

 

pour le

 

générique ?

 

Après çà ?

 

(@)→

 

.

J’écume . De Alain Bashung.

.

.

Edito Texte ONPBLD N° 36

 

( émission, désormais, parue depuis ce Jeudi 17 de Mai à 18h

sur le Direct de RDWA.fr et sur le 1O7.5 pour la FM. )

 

Mon malheur,

être lancé

au grand galop

dans un monde

qui trottine.

C’est le titre…

 

 

de

notre

émission,

ce soir,

et c’est, surtout

une jolie citation

de

Paul

Morand.

 

Et la phrase

me présentant,

un peu,

sur mon mur

FaceBook.

 

Alors,

cette semaine,

j’aurais voulu,

non pas,

être un artiste,

comme dans la célèbre chanson

de Starmania…

 

(@)→

 

.

Le blues du businessman. / Opéra Rock Starmania / Claude Dubois.

.

.

 

Non… J’aurais voulu

tout simplement,

vous dire

que je m’en vais

zau vent mauvais,

 

( Je suis venu te dire…/ S.G. Une possibilité, mais non… )

 

là-bas…

Dans la Vallée du Rhône

là où

je suis né,

là où ya,

entr’autres,

un « vangue »

à décorner

les bœufs

de

Camaaaargueue….

 

(@)→

 

.

Guitara de oro. / Manolo.

.

.

 

Et,

à l’heure

où vous écouterez,

où nous écouterons,

cette émission,

yé séré

avec

mon

ami

Rouane Maria

avec ses

chevaux

zandalous.

 

Il les fera

danser

pour fêter

nos

retrouvailles,

foulant

de leurs pas de danseuses délicates,

dans sa carrière aménagée

au sol

mélangé savamment

de sciure de bois

et d’un sable particulier

schisteux,

par exemple,

ou

argileux, aussi,

peu importe,

c’était pour le pouvoir d’évocation des mots :

 

c’est un secret,

que je respecte.

 

Or donc,

à l’époque,

dans les années 8O,

Jean Marie

m’a initié

à son monde des chevaux lusitaniens :

un souvenir Proustien,

désormais, pour ce qui me concerne.

 

Nos reprises

de basse école,

en fin d’après midi,

avaient pour toile de fond sonore

les musiques de

Manolo,

 

Album : Guitara de oro.

 

Et,

aussi,

 

celle,

parfaitement adéquate

aux rythmes

du petit trot,

du petit galop retenu

et,

même,

du « Au pas »

qui peut têtre

rythmé,

dansant,

et même,

chaloupant :

 

mesdames,

vous en savez

quelque chose…

 

Et

donc,

 

c’est sur la musique,

aussi,

de

 

Dire Strait, l’album « Sultans of wings »

 

que nous faisions danser,

et dansions,

zaussi,

et

plus particulièrement

sur ce morceau.

 

(@)→

 

.

Water of love.

.

.

 

Mais

celui-ci,

aussi,

 

(@)→

 

.

Six Blade Knife

.

.

 

ou celui-là,

aussi :

 

(@)→

 

.

Wild West End

.

.

 

Bref,

un album

qui roule bien

en toile de fond sonore

pour

nos zexercices

de

travail,

à cheval,

dans nos carrières

de sables

glissant

entre

nos doigts.

 

Carrière…

 

(@)→

 

.

Aux armes, etc. / Serge Gainsbourg

.

.

 

Bon,

voilà,

bref,

des histoires

de chevaux…

 

(@)→

 

.

Horses. Suivi de Hey Joe / Patti (?) Smith

.

.

Annonce de fin de première heure

de l’émission sur la FM

et invitation à prolonger le moment

sur internet dans sa version longue.

 

Et puis,

voici…

venu le temps…

 

de la fin

de cette première heure…

 

de notre

émission,

 

sur la FM, 1O7.5

et sur le Direct

de notre Site

 

RDWA point fr

 

Dans la deuxième heure,

sur les zinternets,

nous,

vous

proposerons

une lecture

de

 

Marianne,

 

( la voix sensuelle

de

notre

générique )

 

elle nous lira,

donc,

 

la Tirade de Psyché

 

de

 

Pierre

 

Corneille.

 

Et

 

nous,

 

vous

 

proposerons

 

de

 

découvrir

 

une chanteuse,

 

je veux parler,

 

là,

 

de

 

Sun

 

Youn

 

Nah.

 

Elle

 

nous zoffre

 

un moment

 

magique :

 

c’était

 

au Festival de Jazz

 

de

 

Vienne

 

en

 

2O13.

 

Ecoutez-voir çà,

 

vous devriez apprécier…

 

 

Bonne écoute,

 

bonne fin de soirée.

 

 

Avec les voix,

 

ce soir,

 

de

 

Marianne,

 

pour le générique, donc,

 

et pour la Tirade de Psyché,

 

et puis

 

zaussi,

 

de

 

Ayça

 

pour la transition vers la deuxième heure.

 

La voix,

 

aussi,

 

de

 

Saru Dub

 

de Radio Diois,

 

et producteur de l’émission

 

Le Meltin Dub.

 

 

Maizencore

 

la voix

 

de

 

Diane

 

pour le

 

Final

 

de l’émission.

 

Et

 

enfin,

 

de votre serviteur

 

Doc

 

MacMurphy

 

sur

 

Radillo

 

Diois

 

et sur

 

Facebook.

 

.

Merci,

 

Bôzoir !

.

.



Nouveau commentaire :
Twitter