R-Dwa : Radio Diois
http://ygrdwa.free.fr/apreslebipsonore.gif


On n'est pas bien là, décontractés : Temps Tropical dans le Diois, y'a, de surcroît, de la Transhumance dans l'air, cocktail... Explosif...


Brebis, sculpture,  de F'murr à Die.
Brebis, sculpture, de F'murr à Die.

Edito écrit, saisi, puisque manuscrit, d’abord, de l’émission ‘ qui sert, cette semaine, de fil conducteur de l’émission, avec un bref Post Scriptum, et enfin, l’annonce de fin de première heure sur le Direct du Site de RDWA.fr et sur la FM, pour les « locaux » et l’invitation prolonger l’instant, et plus, si affinités, sur l’écoute « à la carte » quand vous voulez, ‘ et pouvez, plus probablement, on en est tous là… ) et donc, l’invitation par Ayça à nous suivre pour la deuxième partie, plus longue, de l’émission, quand on a décidé de prendre son temps.

 

Donc, voici :

 

Bôzoir,

on aura tout vu, ici,

dans le Diois,

mais là,

c’est la cerise sur le gâteau.

Je vous zesplique :

depuis 6 semaines,

à la louche,

( on compte pas ici,

on escompte. )

or, donc, depuis 6 semaines,

on se pète un orage

par jour !

 

(@)→

 

.

Uncertain Weather / Youn Sun Nah

.

.

 

Si… Si…

jamais vu çà !

Résultat :

ambiance tropicale.

Tè ! On va illustrer çà

mouzikalishement parlant :

 

(@)→

 

.

Brazilian like.

 

/ Michel Petruccianni,

Steve Gadd,

et le bassiste avec sa basse à 5 cordes,

j’ai son nom au bout de la langue,

Anthony Jackson, je crois.

.

.

 

Bon,

on résume :

et pis

pour ceusses qui

descendent

vers les bas de la ville,

résille, sans liance, garantie,

y’a le Meyros,

notre torrent qui descend de la Vallée de Romeyer,

son Parking grattos,

son Office de Tourisme,

prompt à achopper

le Bobo tout dévarié

par sa ville,

et, tout « esbaubi »

par le paysage, ici…

 

« Mague

Ni

Faille

Que

ma

chérie ! »

 

(@)→

 

.

Glitter and be Gay

 

du Candide. de Léonard Bernstein

 

/ par la Soprano à la robe rose,

son nom me reviendra...

.

.

 

Et, donc, ( vous suivez ? ; )) ;-) :-) <3 )

débarquant

de la Gare HassenCéHèF

avec,

vous l’aurez deviné,

 

( si, si, vous pouvez… )

 

sa valise…

à roulettes ! ; )) ;-)

 

Aïe !

Crierez-vous,

et avec raison :

 

Non ! Pas eux ! ; ))

 

Si, si ! ; ))

 

Ils débarquent,

tels des doriphores

saturés

de Lexomyl…

ou de Xanax,

c’est vous qui voyez…

 

(@)→

 

.

Les horaires du train pour Pau

.

.

 

Bref !

La valise

à roulettes,

souvenez-vous !

 

Et bien…

Quand vous zêtes

à l’O,ffice

de Tourisme,

levez les zyeux :

oui, c’est çà,

vous zavez une sculpture

d’un mouton,

ou plutôt, d’une brebis

de

F’murr.

 

F’murr… Vous vous souvenez bien !

 

« Les génies des alpages »,

 

la bande dessinée

délirante,

voilà, vous zy êtes !

 

Hé bien,

F’murr aurait autorisé un fondeur

à sculpter et mouler une de ses brebis.

Elle serait en un mélange de bronze et de ciment,

et j’apprendrai, par Saru Dub de RDWA.fr

pendant le montage de cette émission

que F’murr aura réalisé

pendant quelques années

les affiches de

La Fête de la Transhumance de Die

( à venir… )

Qui seraient devenues très recherchées des amateurs.

 

A ce sujet,

petite annonce :

 

si quelqu’un a des affiches de cette époque

dont il n’a rien à fouttre,

appelez Radio Diois

vous ferez un heureux.

 

Et, donc,

 

F’murr aura offert le droit

de réaliser cette sculpture

pour faire sourire, un instant en passant,

les Diois,

les bergers, leurs brebis,

et les voyageurs, donc, venant de l’estranger par lou traingue,

en mal de notre post-modernité

dans leurs putaing de villes dézhumanoîdisées…

 

et, donc,

venant, ici,

se refaire la cerise,

péniblement…

 

Bref…

 

Alors,

notre sculpture,

elle représente quoi,

cette sculpture

inspirée des héroïnes de F’murr?

 

Mèèè...

une de ses brebis

arrivant

par un TGV de 14h48, à Valence,

et puis,

dans le Diois

avec le Bus,

remontant notre

bio

-vallée

de la Dôme.

 

Et cette brebis,

elle tire quoi ?

Bèèè…

un valise, tè, à

à roulettes,

pas une valise

en carton !

On laissera ça

à Linda

de Souza…

 

Non,

n’ayez pas peur !

On va faire

une pause musicale, soit,

maizavec

ça !

 

(@)→

 

.

Don’t walk away. / Tony Child

.

.

 

Et oui,

F’murr

a eu, probablement

un coup de coeur

comme moi

( pour moi, c’est un retour aux sources de par la branche de ma mère )

et certains d’entre vous

pour ce drôle de Pays

qu’est notre Pays Diois.

 

Bon

on revient

à nos moutons :

à ce drôle de

printemps tropicl

qui rend les gens

nerveux,

et le mot est faible.

 

Notez

que le médecin

de

Josef Konrad

l’avait prévenu :

 

«  Monsieur

si vous partez

pour les Tropiques

en Afrique

vous constaterez

que ce climat

« tourneboule »

ceux qui n’y sont pas préparés…

 

Ceci explique très probablement cela…

 

De cela, entr’autres,

il produira ce chef d’oeuvre littéraire :

«  Au coeur des ténèbres »

qui inspirera

un deuxième chef d’oeuvre,

cinématographique, lui :

«  Apocalypse now ! »

 

‘@)->

 

.

Bande annonce en V.O. d’Apocalypse now

.

.

 

Bon

voilà pour l’ambiance tropicale

en deçà du cliché stéréotypé

pour occidental

en mal

d’exotisme éculé,

èk cétéra…

 

(@)→

 

.

China girl. / David de Bowie

.

.

 

Et, vous l’aurez compris,

La Fête de la transhumance

à Die

c’est pour bientôt !

 

C’est vous qui voyez…

 

Nous,

ici,

dans le Val de Quint,

la transhumance

s’est faite

discrètement,

et efficacement,

ce dernier dimanche dernier,

très tôt le matin,

pour pas que le bêtes souffrent trop,

je le sais :

j’y étais !

 

@)→

 

.

Angel of the morning. / Nina Simone

.

.

 

Les propriétaires et les bergers

avaient rassemblés

leurs troupeaux

dès la veille

dans le pré d’Eric

en bas de mon balcon

sur le monde,

je veux parler, là,

de ma terrasse

surplombant

toute cette

belle agitation.

 

Voilà

c’était

la transhumance,

l’été

peut, désormais,

commencer.

 

‘@)→

 

.

Estate. / Michel Petruccianni, Steve Gadd et Anthony Jackson

.

.

 

Post Scriptum :

 

Rien à signaler

de particulier,

ici,

tout est calme

luxe

et volupté

jusqu’à la fin des temps

lesquels

sont suspendus, ici,

à une horloge millénaire

depuis l’aube

de temps

zimmémoriaux.

 

‘@)→

 

.

A perte de vues. / Alain Bashung

.

.

 

Annonce de fin de première heure

sur le Direct du Site de RDWA.fr

et sur la FM, pour les « locaux »

et invitation à prolonger l’instant,

et plus, si affinités,

sur l’écoute « à la carte »

quand vous voulez,

et pouvez, plus probablement, on en est tous là…

et, donc, invitation par Ayça

à nous suivre pour la deuxième partie,

plus longue,

de l’émission,

quand on a décidé

de prendre

son temps.

 

Avec les voix,

ce soir,

de

Marianne,

Ayça,

Diane,

Saru Dub,

au montage de l’émission, aussi,

jusqu’à fin Juin,

et celle,

vous l’aurez reconnue

à son timbre grave

de votre serviteur,

jusque là :

Doc

MacMurphy,

sur

Radillo

Diois

et sur

FaceBook.

 

Bonne écoute,

bonne soirée, etc.

 

Cordialement vôtre :

Doc.

 

.

.



Nouveau commentaire :
Twitter