R-Dwa : Radio Diois
http://ygrdwa.free.fr/apreslebipsonore.gif


Rouge Mémère fait sa première au théâtre de Die le 20 février


Virginie Komaniecki, auteure et conteuse et Violette Doré, metteuse en scène, sont actuellement en résidence de création au théâtre de Die en partenariat avec le Coq qui dit Certes,  et jouent leur première jeudi 20 février à 20h. Nous les avons rencontrées au théâtre lors de leur premier jour de travail.

Mémère n’était pas le loup. Je n’étais pas le petit chaperon. Mémère était Ukrainienne et ce n’était pas une maladie. Ça lui collait juste de drôles de mots dans la bouche, comme une bouillie. Moi, je croyais que tous les vieux parlaient comme ça. Qu’avec le temps les mots s’étaient usés comme la vieille peau. Je croyais même que je deviendrai comme elle et je n’étais vraiment pas pressée. Quand elle tuait le petit lapin, elle avait les mains rouges. Et moi je la regardais faire, Rouge Mémère, et je pensais au loup. S’il avait dévoré mémère…

" À la lecture des versions originelles du petit chaperon rouge – versions crues qui livrent des messages profonds – je me suis demandé ce qu’on cherchait à cacher à travers ces versions édulcorées qu’on nous livre aujourd’hui. Qu’est ce qui ne veut plus se transmettre? Lorsque c’est caché, j’aime aller y mettre la patte. C’est pourquoi je suis allé interroger mon lien d’enfance avec ma grand-mère ukrainienne avec autant de profondeur que ces versions brutes du « petit chaperon ». Faisant son chemin, ma question s’est mise à dépasser ma propre histoire pour aller se porter sur ce que nous faisons de la vieillesse, aujourd’hui encombrante… À la façon de l’enfant qui interroge le monde dans lequel il se construit, j’y fais ce chemin de retrouvailles qui questionnent la transmission, le déracinement, la filiation et le féminin avec beaucoup de tendresse."
Pour plus de renseignements sur le travail de Virginie Komaniecki c'est: ici


Date : 14.02.13
Lieu : Théâtre de Die
Durée : 28'09"
Réalisation : Pylone
 



Nouveau commentaire :
Twitter