R-Dwa : Radio Diois
http://ygrdwa.free.fr/apreslebipsonore.gif


A la recherche du groove perdu n°7 - le Bouillon d'Abidjan vol. 1


A la recherche du groove perdu n°7 - le Bouillon d'Abidjan vol. 1
Salut,

A la recherche du groove perdu, emission n°7 consacrée à la musique de cote d’ivoire, au bouillon d’Abidjan. Un bouillon culturel et musical, peut être le plus diversifié et intéressant d’Afrique de l’Ouest à explorer. On entend beaucoup parlé de la cote d’ivoire ces derniers temps, en mal bien évidemment vu le contexte. On entend beaucoup de choses, on voit beaucoup de choses pour ceux qui ont la télé mais on en comprend pas la moitié moi y compris par manque de connaissance essentiellement. Pour palier mon ignorance, j’ai donc potasser la cote d’Ivoire, sa musique évidemment mais on va voir que la musique est le reflet de cette société ivoirienne tant décriée par ceux qui ont inventé le concept d’ivoirité, c'est-à-dire diverse, riche, foisonnante, …Ceux là même critique ce qui fait la singularité de ce pays, en ignorant son histoire et l’apport culturel mais aussi économique des différentes populations qui sont venus pour de meilleurs lendemains.

On va notamment aborder l’histoire du pays à travers la musique. cette histoire est largement méconnue, notamment l’histoire de l’Afrique au moyen âge ce qui explique par exemple, qu’un président en exercice puisse sortir lors d’un discours au sénégal en 2007 que "l’Homme africain n’est pas assez rentré dans l’histoire". Pour rappel, l'empire du Mali ou empire mandingue, s’étendait entre le Sahara et la forêt équatoriale, l'Océan Atlantique et la Boucle du Niger soit sur les actuels Mali, Burkina Faso, Sénégal, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Mauritanie et une grande partie de la Côte d'Ivoire1. Il fut le premier Etat structuré d'Afrique occidentale. Ses coutumes et sa structure sociale marquent encore les habitants de la région et leur mode de vie. On associe souvent cet empire au nom de Soundiata Keïta, qui en fut le père fondateur au 13ème siècle.



Playlist :

(1) TIKEN JAH FAKOLY - Plus rien ne m'étonne (album Coup de Geule, 2004)
(2) ALPHA BLONDY - Armée francaise (Album Yitzak Rabbin, 1998)
(3) TIKEN JAH FAKOLY - le balayeur (album francafrique, 2002)
(4) ERNESTO DJEDJE - Golozo
(5) ERNESTO DJEDJE - Zidie bobo
(6) AMADOU BALLAKE - Taximen (sur l'album du même nom, 1978)
(7) AMADOU BALLAKE ET SES DIEUX - Naaba Kougri (1975)
(8) MOUSSA DOUMBIA - Black & white (sur la compil Keleya)
(9) AKOI SEKA ATHANASE & LES GRANDS COLUMBIA DU PEUPLE - Mubades


Nouveau commentaire :
Twitter