Les Heures Essentielles du Jazz : 60’s – Tout est permis pour survivre

Le Jazz perd de sa popularité et est définitivement remplacé par le Rock’n’Roll dans le cœur du public, musique plus dansante et plus linéaire. Toutes les innovations sont permises. Chaque instrumentiste vit désormais son rythme et s’indépendantise. Le Jazz Modal puise dans les idées des musiques orientales et exotiques et utilise des gammes au lieu d’accords pour créer son son. Le Free Jazz apparaît et met en valeur l’improvisation et l’énergie, en bouleversant la mélodie. Le jazz ne cesse de s’enrichir (technique, créativité…) et introduit des instruments jusque-là inemployés.

 

01. Aretha Franklin – 1961 – It Ain’t Necessarily So
02. Ramsey Lewis Trio – 1965 – The In Crowd
03. Quincy Jones – 1962 – Soul Bossa Nova
04. The Swingle Singers – 1963 – Fugue N°5 In D
05. Stéphane Grappelli & Pierre Spiers – 1961 – Someone To Watch Over Me
06. Louis Armstrong – 1966 – Cabaret
07. Walter Wanderley – 1967 – Os Grilos (The Crickets Sing For Anamaria)
08. King Pleasure – 1960 – Moody’s Mood For Love (I’m In The Mood For Love)
09. Tubby Hayes & The All Stars – 1963 – Lady E
10. Kenny Burrell – 1963 – Midnight Blue
11. Earl Hines – 1965 – St. James Infirmary Blues
12. John Coltrane – 1960 – Naima
13. Jimmy Durante – 1968 – Smile
14. Erroll Garner – 1963 – Paris Mist (Waltz & Swing Version)
15. Dean Martin – 1964 – Everybody Loves Somebody
16. Herbie Hancock – 1969 – Fat Mama
17. The Dave Pick Set – 1969 – Mathar
18. Charlie Steinmann Orchestra – 1969 – It’s Such A Good Night (Scoobidoo Love)

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ces productions peuvent aussi vous intéresser…

La Courte échelle

Le 30 juin 2023

La Courte Échelle – Épisode 2

ARTySHOW

Le 6 octobre 2023

ARTySHOW #7 – VAN GOGH | PART I

Le retour du rap Français

Le 7 février 2024

Le retour du rap Français Saison 3 épisode 5